Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Yann Dubosc  - Vie municipale et politique à Bussy Saint-Georges

Yann Dubosc - Vie municipale et politique à Bussy Saint-Georges

Le blog d'information municipale et politique de Yann Dubosc, Maire de Bussy St Georges, Président d'EPAMARNE, membre du Bureau UDI77

Le Sycomore : entre Charybde et Scylla

urbanisationc-photlook---Fotolia.com-Fotolia_3411774_XS-1.jpgBeaucoup de Buxangeorgiens s’inquiètent à juste raison de ce « monstre » qui se prépare à nos portes, à savoir, la ZAC du Sycomore.

Les témoignages que nous recevons démontrent une grande maturité, un vrai intéressement et une prise de conscience collective sur ce sujet complexe. Pendant plus de 10 ans, le Maire, enfermé dans sa propre logique, a refusé de voir la réalité en face et il a réussi à convaincre, par défaut, la population de la nécessité, d’une part de lutter contre l’EPAMARNE (responsable de tout) et, d’autre part, de continuer l’urbanisation de la commune.

 

Or, le résultat de ces deux inepties est connu : plus d’impôts, plus d’impôts et plus d’impôts.

Comment en est-on arrivé là ?

L’aménageur public n’a jamais caché, il faut au moins lui reconnaître cela, sa stratégie de « faire de l’argent » par les ZAC de Bussy. L’EPA est devenu une entreprise commerciale, comme n’importe quel aménageur privé, qui doit faire du bénéfice pour faire face à ses frais. Etant exclusif sur les OIN, il construit à tout va, et ramasse, au passage près de 30% de marge sur les opérations à Bussy. Et d’ailleurs, pourquoi ne le ferait-il pas, puisqu’à aucun moment, ce comportement n’a été dénoncé ? Quand nous regardons les frais d’avocat, nous voyons très peu de traces de contentieux contre l’EPA, en tout cas pas à la hauteur de ce que nous payons en impôts.

Le résultat est simple : une forte dette, des équipements sous-évalués, et en mauvais état puisque nous devons payer une réfaction des toitures de 9 équipements sans remettre en cause les défaillances de l’EPA (celui qui les a fait construire)...

 

Tel est l’esprit dans lequel s’engage le Sycomore.

 

La ZAC du Sycomore ne peut se faire dans ces conditions :
- L'EPAMARNE dit qu'il va participer financièrement de manière plus importante : pourquoi ne l'a-t-il pas fait avant sur les autres ZAC, laissant ainsi la commune s'enfoncer dans une dette inacceptable, car relevant de l'Etat ?
- Pourquoi croirions-nous un établissement d'Etat devenu un centre de profit : la feuille financière sera fournie..."plus tard", l'équilibre financier de la ZAC est complexe, donc il faudra sûrement faire plus de logements et urbaniser (entreprises pour le moment) la zone de la Rucherie ;

- Pourquoi ferions-nous confiance au maire et à l'EPAMARNE quand le Conseil municipal donne un mandat à l'édile pour négocier avec l'aménageur "pas plus de 3000 logements, sur un très long terme et la garantie d'un financement plus important des équipements publics". Lors du conseil administration de l'EPAMARNE, le maire n'a même pas évoqué les 3000 logements, il a défendu un projet de 4500 logements et remis le financement à plus tard !

- Pourquoi ferions-nous confiance à un maire qui accepte un financement d'un demi-échangeur de l'A4 par les contribuables, pour 12 millions d'euros. La raison : l'Etat n'a plus d'argent donc, si nous voulons ce demi-échangeur, il faudra le payer ! Cette somme sera déduite des participations aux équipements publics, comme les écoles, par exemple...

Voilà le vrai bilan de la ZAC du Sycomore, tel qu'il est présenté aujourd'hui par la majorité municipale et l'EPAMARNE, complices d'une nouvelle catastrophe budgétaire. L'estimation, qui n'est démentie par personne, des équipements publics est de 100 millions d'euros. Nous avons déjà 75 millions d'euros de dette liés directement à l'urbanisation. Qui, croyez vous, va devoir payer? L'EPA a participé à hauteur de 80% à Chanteloup sur le groupe scolaire, car le maire de cette commune s'est battu comme un fou contre l'aménageur.

Si l'EPA voulait, mais ce n'est pas une structure philanthropique, faire de même sur Bussy pour nos équipements, il ne le pourrait pas faute de budget. L'EPA parvient à son équilibre grâce aux opérations réalisées sur Bussy. Quand cesserons-nous d'être des "vaches à lait", la "trésorerie" de Marne la Vallée ?

 

Une autre condition n’est pas remplie pour envisager sereinement le Sycomore : celle des transports. Une pseudo réunion s'est déroulée en mairie avec la RATP : elle botte en touche car elle ne se sent pas concernée par la cause ! Il n'y a pas de solutions dans l'immédiat car nous ne sommes pas le seul secteur à booster notre urbanisation. Le Val d'Europe va aller jusqu'à 80.000 habitants (contre 20.000 à ce jour), Montévrain va doubler de population pour atteindre 15.000 habitants, etc.
Il faut faire venir des entreprises dans l'Est parisien. Il faut des locomotives qui nous permettent de fixer un maximum d'emplois et éviter, ainsi, les grandes migrations quotidiennes. Mais que ferons-nous si tout le foncier disponible est accaparé pour faire du logement? "Emplois à l'Ouest et logements à l'Est", voilà ce qui se prépare.
Nous ajoutons que les élus, de toute tendance, n'ont pas été capables d'inclure l'ensemble de Marne la Vallée dans le Grand Paris : pourquoi jusqu'à Champs et la Cité René Descartes et pas jusqu’à nous? Nous ne bénéficierons donc pas des investissements de ce Grand Paris, mais nous participons à la taxe qui l'alimente, sur les bureaux notamment !

C'est ce débat que nous souhaiterions avoir à Bussy : voire, même, nous l’exigeons en tant que Buxangeorgiens, contribuables et élus de notre commune.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Futur Sycomorien 12/03/2012 21:23


La vigilance est de mise sur ce dossier : quand on voit comment est traitée la concertation sur les Violennes, on peut craindre pour la suite ! Mais le maire vient d'obtenir un blanc seing de la
préfecture qui est déboutée pour vice de forme et il dit que sa gestion est bonne !Le Sycomore, au minimum, c'est le doublement de la dette. Le reste, c'est du pipot magique....