Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Yann Dubosc  - Vie municipale et politique à Bussy Saint-Georges

Yann Dubosc - Vie municipale et politique à Bussy Saint-Georges

Le blog d'information municipale et politique de Yann Dubosc, Maire de Bussy St Georges, Président d'EPAMARNE, membre du Bureau UDI77

Une « économie de vérité »…

CapitalCreditMonnaieCouvertureEt non, je ne parlerai pas de la sincérité budgétaire de Bussy ou des dérives financières de notre commune dans ce billet.

Je souhaite ici vous présenter un ouvrage, particulier pour Bussy Gagnant, puisqu’écrit par Pierre Sarton du Jonchay et démontrant que notre équipe recèle de réelles valeurs et compétences.

 

Capital, crédit et monnaie dans la mondialisation est un véritable appel à un nouveau Bretton Woods : un nouvel ordre économique mondial par une régulation modernisée et rigoureuse des flux financiers et des comptes des Etats. Dans notre ère d’incertitude économique, où la crise de 2008 n’en finit pas de s’achever, où l’endettement de nombreux membres de l’Euroland menace directement l’Euro, ce livre pose des postulats d’action concrets.

Selon Pierre Sarton, la mondialisation et la libre circulation des capitaux permettent au système financier de poursuivre des objectifs propres non compatibles avec les objectifs de bien public des Etats. Les Etats se combattent sur des formulations différentes du droit ; ils ne parviennent pas à coordonner la régulation financière selon des principes communs ; les règles de partage des capitaux internationaux ne correspondent pas aux besoins réels de développement économique. En désaccord sur la réglementation et la fiscalisation du capital, les Etats se sont mis dans la dépendance du système financier par le surendettement public. L’absence de régulation financière internationale a ainsi produit un excès de dettes qui détruit toute confiance dans le système financier, dans la monnaie et dans l’autorité publique.

La reconstruction de la stabilité financière est un enjeu politique, impossible sans des règles de crédit qui s’appliquent avec la même rigueur aux Etats et aux banques. Les comptes des Etats et des institutions financières doivent donc avoir la même transparence afin que les citoyens puissent vérifier l’application de leurs droits communs. L’exécution des budgets publics doit être financièrement garantie par le pouvoir judiciaire. Toute dépense autorisée par la Loi donne alors lieu à un dépôt de garantie pour assurer la réalité du service public et le remboursement des emprunts. La constitution d’un capital public de justice financière garantit de la sorte une régulation bancaire effective, le financement des services publics et l’émission monétaire de la banque centrale. Ce capital serait enfin mis en commun entre les démocraties par une monnaie internationale commune permettant de mesurer les engagements financiers entre des Etats solidaires dans l’application du Droit.

La monnaie internationale et l’introduction du pouvoir judiciaire dans une justice financière a priori induisent aussi une restructuration de la fiscalité sur le concept novateur du « citoyen-actionnaire ». L’impôt devient alors le capital de la gestion publique. La valeur nominale des objectifs de l’Etat est ainsi garantie par une prime d’option financière, correspondant à l’incertitude anticipée de la réalisation du bien public (ce qui s’apparente à une nouvelle forme de gestion du risque). L’idée de base est ici que l’équilibre budgétaire permet la maîtrise de la monnaie et prévient les crises provoquées par l’abus du crédit.

 

La démarche envisagée est pratique et durable. Espérons que nos responsables nationaux, politiques comme administratifs, s'inspirent de ces préconisations pour l’avenir de la France et de notre service public !

Je tiens particulièrement à féliciter Pierre pour la qualité de son ouvrage et, à le remercier pour les conversations que nous avons eues ensemble sur ces sujets fondamentaux.

 

« C’est une chose de toute éternité que l’amitié intellectuelle », Auguste Villiers de l’Isle-Adam.

 

Pour en savoir plus : http://pierresartondujonchay.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Bravo ! 10/05/2011 17:16



La force d'une équipe est la qualité de ses membres. Et la qualité est bien là ! Vous êtes bien entouré avec ce monsieur.



Remarquable .... 10/05/2011 09:15



Celà nous change des billets de Rondeau avec son ami Joseph "ladette" ; car depuis plus de 10 ans de conseils on voit le résultat.


Pour les finances de la ville nous n'avons aucun soucis dans ce domaine avec des hommes comme Pierre du Jonchay pour rétablir des budgets sincères, transparents et concis.


Mais hélas il faut encore attendre et voir la ville plongée dans les dettes , les magouilles budgétaires, ..... 


Vous en avez beaucoup dans votre équipe de cette envergure ?  si tel est le cas c'est rassurant pour l'avenir.