Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Yann Dubosc  - Vie municipale et politique à Bussy Saint-Georges

Yann Dubosc - Vie municipale et politique à Bussy Saint-Georges

Le blog d'information municipale et politique de Yann Dubosc, Maire de Bussy St Georges, Président d'EPAMARNE, membre du Bureau UDI77

Mobilisation générale pour défendre nos écoles et nos enfants !

Les élus des trois groupes d'opposition ont décidé de signer une tribune commune sur le Journal de Bussy en raison de l'urgence de la situation. En effet, pour les rentrées de 2013 et 2014, près de 600 enfants supplémentaires devront être scolarisés à Bussy, or aucune anticipation n'a été prévue. La seule réponse du Maire est d'ajouter 10 classes à Jules verne portant ainsi à 700 le nombre d'enfants dans cet établissement ! Or, une autre solution existe, souhaitée par les parents d'élèves et les élus de l'opposition. A chacun, maintenant, de prendre ses responsabilités.

Pour information, le Maire, arguant du fait que les tribunes de l'opposition doivent être séparées, a refusé de publier cette tribune commune en l'état : vous trouverez dans le prochain magazine municipal un renvoi sur les blogs respectifs pour lire l'unité des élus d'opposition quant à l'avenir de nos enfants.

  

Alertés par une lettre ouverte de l’Association Autonome des Parents d’Elèves (AAPE) à tous les élus du conseil municipal,  les trois groupes d’opposition ont décidé de cosigner une même tribune dans le Journal de Bussy. Si nous avons fait ce choix, c’est parce que nous pensons que la scolarisation de nos enfants dans de bonnes conditions, va être remise en cause dans les mois et les années à venir. C’est aussi parce que nous pensons qu’il est important que nous montrions aux Buxangeorgiensqu’au-delà des divergences politiques ou d’opinions nous voulons tous défendre les intérêts des habitants. C’est pour nous un geste fort !

D’ici 2013-2014, ce sont près de 600 nouveaux écoliers qui devront être scolarisés sur notre commune. Ce chiffre résulte de l’apport de population lié aux constructions en cours et aux permis de construire déjà accordés par la municipalité. Sans en mesurer l’ampleur précise, il suffit de regarder autour de nous pour se rendre compte des constructions nouvelles qui ont ou vont voir le jour, surtout en entrée de ville. Pourtant, depuis 2009, aucune étude sérieuse n’a été conduite pour anticiper ces arrivées.

Pour faire face à cette arrivée d’écoliers, le Maire a proposé dans un premier temps de répartir ces nouveaux élèves dans les groupes scolaires déjà existants sans envisager les aménagements susceptibles de rendre possible cet accueil. Pourquoi faut-il traiter cette question en catastrophe ?

Cette solution n’est évidemment pas acceptable, car elle va à l’encontre du principe républicain qui veut que les communes doivent mettre à disposition de l’Education nationale, les locaux scolaires nécessaires à la dispense des enseignements.

Les parents d’élèves se sont mobilisés depuis le début de l’année pour obtenir la réalisation d'un nouveau groupe scolaire en entrée de ville. Nous, élus d’opposition, toutes tendances confondues, soutenons sans réserves leur démarche.

Lors d’une réunion en mairie le 7 mars 2012, le Maire a proposé comme unique solution la réalisation de 10 classes supplémentaires dans le seul groupe scolaire Jules Verne, 2 classes en 2012 et 8 classes en 2013, portant ainsi les effectifs de cet établissement scolaire à plus de 700 élèves soit l’équivalent d’un collège et ce sans envisager d’équipements communs. C’est absolument inacceptable.

Oui, il est inacceptable de faire supporter à un seul groupe scolaire cette contrainte sans se préoccuper un seul instant de l’intérêt des enfants et des conditions de travail des enseignants.

A l’heure où, toutes sensibilités confondues, nous reconnaissons que l’éducation de nos enfants et l’insertion des jeunes sont prioritaires, nous refusons de laisser se dégrader les conditions d’accueil dans les écoles de Bussy, car l’accueil des jeunes Buxangeorgiens est l’affaire de tous.

Une solution alternative existe pourtant : la réalisation d’un groupe scolaire provisoire en entrée de ville où il existe un terrain disponible à cet effet. C’est pour nous la seule solution viable dans l’immédiat, car elle permet de répondre aux besoins d’accueil à très court terme, sans pour autant concentrer des classes supplémentaires dans un groupe scolaire existant. Cela rend ainsi la situation plus gérable.

Même si la majorité rétorque qu’elle a d’autres projets d’affectation pour ce terrain, nous considérons nous qu’aucun autre projet ne vaut quand l’intérêt et le bien-être de nos enfants sont remis en cause. En outre, les élus majoritaires ne doivent pas oublier que la première des compétences régaliennes des communes est et reste la réalisation des équipements scolaire du 1er degré !

Nous demandons au maire et à sa majorité de prendre enfin leurs responsabilités sur ce dossier comme nous le faisons aujourd’hui. Car pour notre part, nous sommes décidés à nous mobiliser et à nous battre, ensemble, pour que l’accueil de nos jeunes concitoyens soit traité dignement malgré l’incurie des pouvoirs publics et de la majorité.

 

Bussy Gagnant - Une nouvelle qualité de ville - Bussy en Action
Yann DUBOSC Aubin Dominique LENGHAT Pierre LAFAYE
Nabia PISI Monique CHENOT  
Son KOU Gwenaël FOURRE Franck PANIGADA

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Ouf pour la Seine et Marne ! 07/05/2012 22:04


La Seine et Marne : NS 50,7 et FH 49,3
Bussy : NS 51,9 et FH 48,1

Son changement c'est maintenant 04/05/2012 14:49


Équation : Bayrou soutient Hollande, Rondeau soutient Bayrou, Rondeau soutient....? Donc voici le nouveau slogan de Hugues pour ses prochaines élections (législatives, municipales) :


SON CHANGEMENT, C'EST MAINTENANT ! Aidez-le à partir de Bussy !!!!!!

Les parents refusent l'extension de J. Verne 04/05/2012 14:45


Je viens de lire dans le Parisien le constat ahurissant de la manière dont on traite nos enfants dans cette ville nouvelle. Quelques morceaux choisis : suppression de 30% de la cour d'école avec
des enfants en plus, les enfants dorment par terre dans leurs classes faute de places dans les dortoirs (des oreillers distribués pour poser la tête sur la table), cantines saturées (les enfants
doivent manger vite)... alors que 600 enfants vont arriver !


Réponse du maire : pas de terrain disponible (sic!), construction d'une école provisoire trop chère, difficultés pour anticiper car marché du logement fluctuant (resic!). Il faut patienter,
dit-il : en attendant la catastrophe ? Oui c'est bien cela : ce sera la faute à l'État, à Sarkozy et à Brunel, mais pas du tout à lui. Il ne peut pas anticiper le pauvre.
Nous, parents, habitants de bussy, anticipons son départ !!!!

Bussy c'est lui 04/05/2012 14:33


Monsieur Dubosc, j'ai bien apprécié votre intervention sur Facebook sur l'effondrement des crédits immobiliers. Je me permets donc de la relayer sur votre blog. Je suis proprio d'un 3 pièces à
Bussy et, l'ayant mis en vente, je constate les difficultés pour le vendre. Est-ce une raison? L'image de la ville par son maire ? Quel est le constat ?


Effondrement du marché des crédits immobiliers !
Quelques chiffres de l'observatoire Crédit Logement :
-26,1% des prêts distribués (suppression du PTZ et donc sortie du crédit pour les jeunes ménages modestes sans apport)
Sur le neuf : -11,7%
Sur l'ancien : -34,5%
"En 2011, les banques ont distribué 160 Mds€ de crédits immobiliers, en 2012, on sera probablement autour de 125 Mds€. Le marché du crédit est rentré dans une phase de dépression" (directeur
scientifique de l'observatoire).
Quel impact cela va avoir sur les programmes lancés dans notre chère ville de Bussy ? La réflexion est lancée...

BCM en auto 02/05/2012 21:05


Il est vrai que notre maire a abandonné la petite reine au profit de sa moyenne berline.


Je l'ai bien vu,il y a plusieurs semaines,au volant de cette voiture "skoda".


Il est vrai que pour aller à l'Assemblée Nationale,il est préférable de ne pas être un champion cycliste,même avec le rétropédalage.


Qui paye,alimente,assure ce véhicule,etc....


Nous ou Sa Seigneurie.Je voudrais bien le savoir.


Fini ecolo pour BCM,place au confort politique de sa fonction.


Encore 2 ans et il reprendra son vélo avec rétropédalage vers une autre commune.