Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Yann Dubosc  - Vie municipale et politique à Bussy Saint-Georges

Yann Dubosc - Vie municipale et politique à Bussy Saint-Georges

Le blog d'information municipale et politique de Yann Dubosc, Maire de Bussy St Georges, Président d'EPAMARNE, membre du Bureau UDI77

Le psychodrame du Sycomore !

urbanisation© photlook - Fotolia.com Fotolia 3411774 XS-1Comme je m’y étais engagé, je vous livre la suite des dossiers abordés lors du Conseil municipal du 24 septembre dernier.

Les aspects financiers et le projet du Sycomore sont fortement imbriqués.

En effet, une partie de notre situation est due à une mainmise de l’Etat sur notre rythme de croissance urbaine.

Bussy est la 4ème ville de France à connaître la plus forte hausse de son nombre d’habitants soit 121% en une décennie.  Les chiffres sont édifiants : 1962 = 448 habitants ; 1999 = 9194 habitants ; 2010 : 20 289 habitants.

Il est donc presque logique de trouver un ratio d’endettement aussi fort dans les statistiques nationales. Car le financement des équipements publics a toujours été fait au détriment de notre Commune et, donc, au détriment du contribuable Buxangeorgien. Mais pas que !

La majorité municipale, menée par M. Rondeau, a pris le pari de financer des équipements par le PPP : aux 75 millions de dettes vont s’ajouter 60 millions de dettes supplémentaires sur 25 ans. C’est l’autre face de la même pièce : notre situation actuelle est aussi due aux choix budgétaires catastrophiques de notre édile (il faut rendre à Caesar…).

 

Dans ce contexte, le Sycomore, qu’en est-il ?

Les votes du 24 septembre avaient pour objectif de modifier le dossier de création, portant le nombre de logements prévus à 4500, dont 25% de logements sociaux concentrés sur un même secteur et d’accepter une liste d’équipements publics nécessaires avec une répartition des coûts. Le tout devant passer le 26 septembre en conseil d’administration d’EPAMARNE.

 

Sur le premier point : je considère que le choix d’intégrer 4500 logements sans tenir compte de la réalité financière de la commune est un vrai déni de démocratie.

Je m’explique : à plusieurs reprises, le conseil municipal, composé d’élus légitimement choisis par la population, a pris une position politique forte. Par deux motions votées à l’unanimité, une proposition de 3000 logements et une demande de clarification des financements de l’Etat. Or EPAMARNE ne respecterait pas ce choix démocratique ? EPAMARNE n’entendrait pas le mandat confié par le conseil municipal au Maire de Bussy ?

Eh bien oui, la démocratie s’arrête là où commencent les intérêts de l’Etat. Le tout dans un contexte où la majorité municipale n’est pas en mesure d’infléchir quoi que ce soit. Le Maire nous dit que cette proposition de 4500 logements est le meilleur compromis négocié pendant 10 ans. 10 jours auraient suffis à parvenir à un tel résultat.

Si la majorité s’en contente, pas l’opposition en tout cas. J’ai voté contre ces dossiers car la voix des Buxangeorgiens, notre voix, a été méprisée. Car, vous allez le lire, les conséquences budgétaires sont ahurissantes.

Donc il s’agit d’une double responsabilité historique : celles des élus du conseil municipal qui ont voté pour ce dossier de création de 4500 logements et celle d’EPAMARNE ! L’histoire retiendra les responsabilités des uns et des autres.

Je crois aux symboles : l’un d’entre eux aurait été un vote contre, massif, assumé, de l’ensemble du conseil municipal puis, remis officiellement aux autorités !

 

L’autre tartufferie de ce dossier du Sycomore réside dans la liste des équipements publics et de leur financement.

Facture : au minimum 57 millions d’euros à la charge de la Commune, donc de nos impôts ! Coup sur la tête !

Mais, rassurez-vous, notre élu à la culture, Monsieur Louis, nous a immédiatement ôté nos angoisses : « cette somme est sur plusieurs années » ! Ouf, je me sens vraiment mieux après cette explication !

Le financement de l’Etat, par le biais de l’EPAMARNE, est dégressif : 1er groupe scolaire, 80 % de financement, 2ème groupe, 60 % de prise en charge et le dernier 15 %. Chaque groupe scolaire est estimé à plus de 10 millions d’euros. La différence est à la charge de la commune…

Tous les autres équipements sont à 100% à la charge de la commune : crèches, maisons de quartier, maison de vie, conservatoire, annexe à la médiathèque, complexe sportif, complexe culturel (nos fameux PPP)… soit 43 millions pour notre pomme !

De même, le financement de l’échangeur autoroutier de l’A4 de 20 millions, dont 60 % pris en charge par EPA et 40 % par l’Etat : quelles sont les preuves, comment EPA va sortir 12 millions, si ce n’est en les prenant sur les ZAC actuelles. On nous dit que Montévrain, Chanteloup, Ferrières vont aussi le financer ?...

Tous ces équipements sont nécessaires, mais le contexte financier et budgétaire de Bussy  permet-il de demander aux contribuables autant d’efforts ? Pris un par un, les crèches comme l’échangeur sont nécessaires à notre secteur, mais pouvons-nous assumer 57 millions de dettes de plus ? NON.

Il faut nous mobiliser contre ces objectifs, contre ce compromis inacceptable qui se fait sur notre dos ! Il ne peut y avoir que la seule voix  d’une majorité complaisante, qui a finalement tout accepté après une décennie de lutte, nous dit-on ! L’EPAMARNE n’a pas été élu par les Buxangeorgiens, moi si !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ilovebussy 08/10/2012 20:58


Dans la tribune du dernier journal de Bussy, je vois que vous écrivez un article tout seul, et que Mme Pisi et M. Khou ont écrit une tribune aussi.


Avez vous décidé de vous séparer d'eux ? ou êtes vous toujours dans la même équipe.


 

mick 08/10/2012 10:00


Vous vous souvenez de ce maire qui se félicitait d'une réorgansiation des services, source d'économie et de compétences ?


La mairie considère ça comme tellement efficace qu'elle fait appel à un cabinet de conseil financier (on se souvient qu'elle avait déja fait ce type de marché quand elle recherchait des
financements exotiques, heureusement racalés par la CRC).


http://www.boamp.fr/avis/detail/12-191335/3


Rien de grave, ça ne coûte que 100.000 €.

ilovevussy 05/10/2012 17:06


Bussy aura les moyens de rembourser sa dette rapidement, voilà ce qui attend la ville : de la Taxe sur les entreprises.  des m² rentables.


http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-et-marne-77/la-ville-lance-ses-grands-chantiers-25-09-2012-2179562.php