Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Yann Dubosc  - Vie municipale et politique à Bussy Saint-Georges

Yann Dubosc - Vie municipale et politique à Bussy Saint-Georges

Le blog d'information municipale et politique de Yann Dubosc, Maire de Bussy St Georges, Président d'EPAMARNE, membre du Bureau UDI77

Bussy et Taïwan : une belle histoire

Je vous ai, chers bloggeurs, déjà raconté un épisode de cette belle histoire entre les villes de Bussy et de Taïwan avec la cérémonie du centenaire de la création de Taïwan. Elle s’était déroulée à Bussy, et j’avais rencontré, à cette occasion, Monsieur Michel LU, Ambassadeur.

Nous avions alors longuement discuté sur les échanges économiques entre la France et Taïwan et évoqué un rapprochement avec des entreprises françaises, et plus spécialement de Marne-la-Vallée.

 

Monsieur l’Ambassadeur m’a fait le grand honneur de m’inviter au Sénat pour une manifestation le 5 juillet dernier. Lors de cette réception, deux films de présentation de l’Île de Taïwan ont été diffusés, en présence de Madame Monique PAPON, Présidente du groupe Groupe d'information et d'échanges Sénat-République de Chine-Taïwan.

Ces films promotionnels démontrent l’ouverture politique et culturelle de Taïwan vers les autres pays. En effet, l’un de ces films faisait parler des « étrangers » installés dans l’Île et qui manifestaient leur joie de participer à la vie quotidienne des Taïwanais. Le pays de l’orchidée, qui fête ses 100 ans, baptisée Formosa par les découvreurs portugais, ce qui signifie « belle », pratique également la liberté des cultes, le pluralisme politique, les représentations diplomatiques, etc.

J’ai également pu constater que Taipei est reconnue comme une plateforme pour l’innovation et la création en matière de TIC pour toute l’Asie.

Les liens économiques avec l’Europe sont très importants (83 milliards de dollars). Les relations avec la France s’intensifient grâce la signature d’un accord de non double imposition entre nos deux pays, selon Patrick Bonneville, le directeur du Bureau Français de Taipei.

(http://www.taiwanembassy.org/fr/ct.asp?xItem=210083&ctNode=535&mp=122)

 

Je pense que Bussy peut être un lieu phare de l’expression de l’amitié entre nos deux pays, d’autant plus que notre commune compte des habitants actifs, très actifs, qui œuvrent pour ce rapprochement. Et nous pouvons les en remercier.

 

« Gagner et perdre sont temporaires. L'amitié est permanente »,

Comité Olympique de Chine

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

post précédent 31/07/2011 19:35



Le post vous remerciant de cette réponse envoyé précédemment est bien évidemment de bussytoyen



Merci M. Dubosc 31/07/2011 19:32



Merci monsieur Dubosc de votre réponse qui montre que vous accordez attention à toutes les remarques qui peuvent être faites et que vous ne censurez pas comme certains tentent de le dire. Je suis
bien certain que vous accordez autant d'importance à tous les buxangeorgiens, je l'ai suffisamment constaté mais même un sympathisant se doit parfois de faire remarquer lorsque certains points
semble rappeler de mauvais comportement. En revanche en effet il existe aussi des intérêts pour nous dans nos relations avec cette communauté dont certains font partis de mes amis, mais eux-même
désormais sur bussy souffre du mal que M.Rondeau a provoqué en affichant clairement ses "préférences..." et en créant de fait de "jalousie" entre les communautés. Il est important que tout soit
équilibré. Votre mise au point est légitime. Merci de cette réponse.



équilibre et sagesse 30/07/2011 23:50



Nombreux sont ceux qui déplorent la politique d'urbanisation qui consiste à concentrer dans un même endroit un même type de population.


Pour des raisons que j'ignore notre ville compte 40% de population asiatique. Je n'ai rien contre ces personnes, mais une telle proportion non représentative de l'équilibre peut être source de
problème. Veillons à ne pas poursuivre dans cette direction et surtout veillons à ce que le futur quartier du sycomore, s'il voit le jour, soit un modèle d'équilibre social.



Bussytoyen 30/07/2011 11:04



M. Dubosc je trouve cela bien de s'ouvrir à d'autres cultures mais attention de ne pas devenir le miroir d'un autre homme très peu apprécié de bussy-saint-georges aujourd'hui qui tente d'en
diriger la mairie ;-( et qui est un peu trop près justement de la communauté asiatique qui semble être sont seul véritable intérêt au détriment de celui de l'ensemble des buxangeorgiens.


Dans vos différents posts de ces dernières semaines, on constate que vous opérez un fort rapprochement avec cette communauté ce qui est bien car cela lui fera certainement prendre conscience
qu'il peut y avoir un après Rondeau et que vous pouvez en effet tout à fait être cette personne mais n'oubliez pas que ce ne sont pas tous les buxangeorgiens.


Amicalement



Yann Dubosc 30/07/2011 14:24



Vous savez, cher Bussytoyen, lorsque je me bats contre l'emprunt à Dubaï ou en Corée du Sud, lorsque, avec l'équipe de Bussy Gagnant, je m'élève contre
l'urbanisation des Violennes, lorsque je dénonce les frais d'avocats, etc. j'agis pour l'ensemble des Buxangeorgiens, de manière indistincte : c'est ma conception de l'intérêt général. La
communauté asiatique représente plus de 40% de la population de Bussy, il est donc normal que je la rencontre, sans pour autant tomber dans ce que je considère comme négatif, à savoir le
communautarisme. Je rencontre tous les jours des Buxangeorgiens de toute origine, et je crois que cela contribue à la richesse et au développement de notre commune.  


J'ai eu la chance de rencontrer à Bussy l'ambassadeur de Taïwan et je pense qu'il est important de marquer cette amitié entre nos deux peuples.  La recherche
des investisseurs, surtout ceux dans la haute technologie, passe aussi par l'international, sans pour autant avoir besoin de faire le tour du monde aux frais des contribuables...  


Je vous remercie de votre intervention qui m'a permis de faire cette mise au point.


Bien amicalement.



l'ouverture 29/07/2011 22:22



L'ouverture aux autres, à d'autres cultures, ne peut qu'être encouragé.


C'est le repli sur soi qui conduit souvent à des incompréhensions. Mais dans le dialogue, il faut du respect des deux cotés. Quand on a la charge d'une municipalité, il est bon de s'assurer que
l'on ne favorise pas tel ou tel groupe de personnes au détriment d'un autre. Les priorités devraient aller vers les personnes les plus fragilisées.